Quand envoyer le constat amiable à l’assurance auto ?

Lorsque vous disposez d’une voiture et êtes en circulation, tout peut arriver. Un redémarrage intempestif, un petit moment d’inattention et vous pourriez vous retrouver au cœur d’un accident. Que l’accident soit grave ou pas, il est important que vous fassiez un constat amiable. En quoi consiste ce type de constat ? Quand envoyer le constat amiable à l’assurance ? Cet article vous en parle.

Le constat à l’amiable : qu’est-ce que c’est ?

On désigne par constat à l’amiable, un support document qui permet de décrire de façon objective un cas d’accident impliquant une auto. En plus de vous permettre de noter toutes les informations relatives aux engins impliqués dans l’accident, il prend également en compte les témoins. Si cette prise en compte des témoins a pour but de noter leurs coordonnées, il faut rappeler que le constat permet aussi de reproduire l’accident par schéma. Précisons que remplir le constat à l’amiable ne veut pas dire que vous faites un aveu ou endossez toute la responsabilité de l’accident.

A lire en complément : Doit-on consulter un médecin après un accident de voiture ?

Le constat à l’amiable est plus tôt un moyen d’identification des différentes parties impliquées dans ce malheureux incident qu’est l’accident. En réalité, le constat à l’amiable permet de faire un inventaire des différents dégâts afin d’accélérer les réclamations auprès de votre assurance automobile. Enfin, lorsqu’il n’y a pas de blessés à la suite d’un accrochage, vous n’avez pas besoin de faire appel à la police. Le constat à l’amiable suffit.

Le constat à l’amiable : à quel moment l’envoyer à l’assurance-auto ?

Dès que votre voiture est impliquée dans un accident sur la route, il est important que vous envoyiez un constat à l’amiable à votre assureur. C’est justement la raison pour laquelle vous devez remplir ledit constat sur le lieu de l’accident. Il faudra y préciser les traces de choc, de freinage et surtout l’avis des témoins. Ces informations sont souvent difficiles à contester.

A découvrir également : Pourquoi assurer sa voiture tous risques ?

Lorsque les conditions ne vous permettent pas de le remplir sur le champ, il vous faudra le faire dans les brefs délais. Par ailleurs, si le conducteur qui vous a heurté s’est enfui ou refuse de remplir un constat à l’amiable, vous avez l’obligation de compléter seul le formulaire. Ainsi, vous y ajoutez toutes les informations dont vous disposez concernant ma partie adverse. Il s’agira entre autre du numéro d’immatriculation, de la couleur et de la marque de la voiture, de l’identité des témoins, etc.

Il est important de rappeler qu’un constat à l’amiable contient les parties telles que le lieu de l’accident, la case « blessés même légers », Les témoins, les circonstances. On y retrouve également :

  • Le croquis (schéma de l’accident) ;
  • Les dégâts apparents ;
  • Mes observations ;
  • La signature.