Test – Série 5 GT, luxe et luxe…

2 novembre 2009

BMW avait annoncé la mise en vente d’un nouveau concept de voiture. Ni 4×4, ni berline, ni coupe, ni break… mais tout cela à la fois ! 4×4 pour la position de conduite en hauteur, berline pour  le confort, coupé pour la ligne, break pour le chargement. Mais à vouloir tout faire, n’en fait-on pas trop ? ou pas assez ? Réponse avec notre test de la série 5 Gran Turismo 530d.

Test BMW serie 5GT 19 Test BMW serie 5GT 15

Prise en main rapide

Tout d’abord, nous ne reviendrons pas en détail sur cette voiture, car la présentation a déjà été faite ici. Ensuite, ce test n’a pas valeur d’essai, il a consisté en un petit roulage d’une dizaine de minute. Mais cela est suffisant pour pouvoir porter un premier jugement sur le BMW série 5 GT dans sa version 530d.

D’un point de vue esthétique (il s’agit toujours un jugement subjectif…), cette série 5 GT est plus en valeur dans la circulation qu’en photo ou dans un salon. On s’habitue à cet avant nouvelle génération vu sur la série 7 et le X1. L’arrière parait “robuste”. Il faudra un peu de temps, mais il y a fort à parier que la série 5 GT va faire son trou.

A l’intérieur, ce qui frappe, c’est la qualité des assemblages. Tout est cossu et doux. Les sièges et le volant sont réglables dans presque tout les sens. Le coffre s’ouvre soit comme une malle classique, soit avec un hayon. Il y a fort à parier que vous l’ouvrirez le plus souvent sous la forme “hayon”.

Sur la route :

Silence. Pas un bruit. Si ce n’est celui des pneus et des autres voitures. On profite de l’affichage “tête haute”. Le moteur est doux, la boite automatique aussi. La direction est précise. On se laisse glisser sur un filet de gaz avant de prendre l’autoroute quelques secondes. L’accélération est correcte mais on sens que le poids musèle le six cylindres diesel. Car c’est encore et toujours lui l’ennemi. Il fait du mal aux performances, aux consommations et à l’environnement.

D’ailleurs, selon les informations qui circulent sur le net, BMW pourrait équiper son PAS (Progressive Activity Sedan) du moteur 4 cylindres 2.0 litres (que l’on retrouve sur la 120d et la 320d entre autres) de 177 chevaux. Pour le coup, vous n’achèterez pas cette voiture pour ces performances mais bel et bien pour le luxe et le confort. Et là, vous devriez être comblé !

Réagissez sur le forum du Club-bmw.fr.

Merci à BMW Bavaria Motors (à Ollioules dans le Var) pour ce test.

essai bmw X1 35 Test BMW serie 5GT 4

Voir toutes les photos au format diaporama


Partager cet article...

Continuez votre lecture...

Laisser un commentaire