Passionnés : Patrouille de France et Renault Sport

6 octobre 2011

Quand la Patrouille de France rencontre un pilote de rallye, il se passe des choses étonnantes. Discussion croisée entre Cédric Tranchon, leader de la Patrouille 2011 et Manu Guigou, pilote de Mégane N4, sur fond de passion commune…

Nos Pilotes

patrouille france manu guigou Renault sport 70Manu Guigou, le terrien, a déjà un long palmarès derrière lui. J’ai eu le plaisir de monter à bord de sa Clio R3 et de sa Mégane N4. Abordable et professionnel, il poursuit une belle saison 2011 qui se terminera par le Rallye des Cévennes (Montpellier 28 et 29 octobre) et le Rallye du Var (Sainte Maxime 25 – 27 novembre) en compagnie de Benjamin Boulloud et du team Chazel.

Cédric Tranchon, l’aérien, est le leader de la patrouille de France. Commandant et chef depuis 2007, il a été pilote de Mirage 2000 RDI au 2/12 “Picardie” de 2003 à 2009 sur la base aérienne de Cambrai. Totalisant 2 200 heures de vol, il est entouré de huit autres pilotes, de mécaniciens avion, d’un bureau technique, d’armuriers, de “radios”, “d’élecs”, de motoristes et de “servitudes”.

Briefing

patrouille france manu guigou Renault sport 35Assister à un briefing de la patrouille est un moment intense. Les pilotes répètent le vol sous l’impulsion du Commandant Tranchon. Et le parallèle est réel entre la préparation de Manu Guigou avant une spéciale, lors de la relecture des notes. “Je récite ma route comme les pilotes passent en revue leur vol“. Cédric confirme que “nous faisons une mentalisation de notre mission et c’est primordial” et cette concentration est déterminante quel que soit le sport.

Lors du vol, on sentait que la concentration était un peu moindre en phase de croisière mais dès que l’ordre était donné, tout le monde  affichait une détermination réelle” un peu comme quand Manu fait son “run“. En dehors de cette phase, il est capable de discuter avec les personnes présentes en toute simplicité. “Nous avons une concentration fractionnée” estiment nos deux pilotes.

Impressions croisées

patrouille france manu guigou Renault sport 32

Manu a ressenti une “ sensation de flotter (est) issue de la présence d’autres avions à nos côtés et la maniabilité des appareils est incroyable. ” donnant l’impression de disposer de “karting du ciel” comme le précise Cédric. “J’ai pris le manche en main, mais étant gaucher, cela ne fut pas simple et je manquais de sensibilité“… mais Cédric rappelle qu’il “est aussi gaucher et que c’est une question d’habitude“.

Pour le commandant Tranchon, l’idée de parcourir la Sainte Baume, qu’il connait, à bord d’une voiture de rallye lui laissait penser qu’il allait avoir “de drôles de sensations“. Mais ce qui l’a le plus impressionné “c’est la visualisation de la trajectoire que Manu a faite et la façon dont il gère son énergie“. La technicité était aussi un point commun que les deux pilotes se sont accordés l’un à l’autre. “Je ne pensais pas que l’on pouvait faire cela avec une voiture !” estime Cédric. Passionné de mécaniques, il a opté pour la “troisième dimension” et a eu le sentiment d’être dans la quatrième à bord de la Mégane N4 !

J’ai la chance d’avoir beaucoup de sensations dans mon métier mais j’apprécie le circuit“, tout comme Manu Guigou qui aimerait faire un peu de compétition sur piste.  Mais “le temps me manque“… Et l’après midi passé sur le circuit du Grand Sambuc avec des Megane RS n’a pas eu raison de leur soif de piloter !

Quelques chiffres.

patrouille france manu guigou Renault sport 36Avec un poids à vide de 3 345 kg, l’Aphajet peut décoller en 700m et atteindre Mach 0.86 (1000 km/h) tout en emportant 1 960 litres de carburant…  Avec ses 270 chevaux, son poids d’environ 1 200 kilos et sa vitesse de pointe de 210 km/h, la Mégane N4 ne pas lutter ! Mais au final, si les G encaissés par Manu à bord de l’Aphajet furent bien plus importants que ceux procurés par la Mégane N4, les deux pilotes reconnaissent que les sensations ne se résument pas à cette seule mesure.

 

NB : La Patrouille de France est partenaire de la fondation Thierry Latran, seule fondation européenne dédiée au financement de la recherche pour trouver un traitement contre la Sclérose Latérale Amyotrophqie (Maladie de Charcot). Pour apporter votre soutien, c’est par ici.

 

 

 

Partager cet article...

Continuez votre lecture...

2 commentaires

  1. Pascal

    Un régal pour les passionnés d’aéronautique et d’automobile. J’aurais aimé y être !

  2. Chris

    Une super aventure qui fait rêver !

Laisser un commentaire