Examen VTC : les conditions pour s’inscrire

L’examen VTC succède à une épreuve théorique de cinq matières en tronc commun. Depuis 2017,  cet examen a lieu une fois par mois.

Comme tout examen, certaines conditions sont incontournables pour y participer. Nous vous présentons ici les conditions pour s’inscrire à l’examen VTC.

A lire aussi : Comment lire l'immatriculation d'un bateau ?

Être en accord avec le règlement

S’inscrire à l’examen du VTC nécessite d’être en règle par rapport à certains points. En premier lieu, un candidat à cet examen doit être européen.

Si tel n’est pas le cas, il doit tout au moins avoir un titre de séjour grâce auquel il peut circuler librement en France et exercer par la même occasion.

A lire aussi : Comment payer une facture au guichet Desjardins ?

Le candidat doit également être titulaire d’un permis B valide depuis une durée de 3 ans au minimum. Le permis ne peut en aucun cas être soumis à une période probatoire.

Sa condition physique doit lui permettre d’exercer le métier de chauffeur professionnel. Notons également que lors de l’inscription à l’examen VTC, le PSC1 VTC, le casier judiciaire, la visite médicale VTC ne sont pas à rajouter au dossier d’inscription. L’inscription à l’examen se fait en ligne sur la plateforme d’examen VTC/Taxis.

Le paiement se fait auprès de la Chambre des métiers de l’artisanat par carte bancaire. La somme exigée est de 208,50€. Un étudiant n’étant pas en accord avec ces règles verra son dossier être rejeté.

Avoir les pièces valides à l’inscription

Les CMA (Chambres de Métiers et de l’Artisanat) organisent et corrigent les examens VTC/Taxis depuis l’année 2017.

Pour s’inscrire à cet examen VTC, le candidat doit joindre à son dossier d’inscription des pièces valides de l’année en cours. On compte la photocopie recto/verso d’une pièce d’identité européenne.

Si vous n’êtes pas Européen, vous devez joindre à votre pièce d’identité votre titre de séjour encore valide. S’ajoute la photocopie de votre permis de conduire qui ne doit être ni abîmé, ni déchiré, ni impossible à lire.

Un justificatif de domicile qui date de moins de 3 mois à partir du jour de l’examen VTC ainsi qu’une photo d’identité au format 35x45mm s’ajoute également. Sachez que l’avis d’imposition ici n’est pas recevable.

Si quelqu’un vous héberge, ce dernier doit fournir une carte d’identité, un justificatif de domicile de moins de 3 mois et une attestation d’hébergement.

Les droits d’inscription sont non négociables et s’appliquent à hauteur de 101€ si vous repassez seulement la pratique et de 143€ si une équivalence taxi en passant les épreuves en conséquence s’ajoute.