news – Lamborghini Gallardo LP 560-4 Bicolore

31 janvier 2011

Bon, la Gallardo arrive en fin de carrière après plus de 10 000 exemplaires produits et comme pour une marque généraliste, on multiplie les séries spéciales. Je sais que le raccourci est un peu rapide quand il s’agit d’une telle voiture, mais il faut bien avouer que ces derniers temps, on a eu droit à la Gallardo LP 570-4 Spyder Performante (nov 2011), la  Gallardo LP570-4 Blancpain Edition (sept 2010) la Gallardo LP 570-4 Superleggera (mars 2010) et la Gallardo LP 550-2 Valentino Balboni (juin 2009)… Bref, on se fait plaisir chez Lamborghini !

Si on ajoute à cela la technique de “teasing” (ici et ici) dont la marque use et abuse, on l’impression de voir Lamborghini de partout !

“An extreme look for a Special Edition supersports car”

Voilà ce que nous promet Lamborghini avec sa dernière série spéciale. Pour ceux qui ont fait Allemand ou Espagnol, je traduis (enfin j’essaye…) : “un look extrême pour une série supercar en édition spéciale”.

A un moins du salon de Genève, où nous découvrirons la remplaçante de la Murciélago, Lamborghini a présenté au “Qatar Motor Show” une version bicolore de la Gallardo LP 560-4, réservée aux marchés européens et Asiatiques (elle sera disponible en 550-2 aux USA).

Comme son nom l’indique, elle dispose d’une peinture bi-colore assortie à son intérieur. Ainsi, le toit noir “Noctis Black” contraste avec le reste de la carrosserie, disponible en cinq teintes différentes : Giallo Midas (jaune), Arancio Borealis (orange), Grigio Telesto (gris), Bianco Monocerus (blanc) et Blu Caelum (bleu).

Les jantes Skorpius à 15 branches sont de la partie. Elles sont en aluminium forgé pour minimiser leur poids. Le diffuseur arrière et la lame avant ont une finition “noir brillant”.

Le cuir noir “Nero Persus” est présent partout et il contraste avec avec les surpiqures qui reprennent la couleur de la carrosserie (sauf le blanc, remplacé par le gris)

Le V10 5.2 s’accommode de la boîte robotisée “e-gear” avec commandes au volant et continue de permettre à la Gallardo de passer de 0 à 100 km/h en 3.7 secondes et de pointer à 325 km/h…

Au final, il n’y a pas de quoi se relever la nuit par rapport à une Gallardo “de base”.

Share on Tumblr

Laisser un commentaire