FIA GT1 – En piste avec Nismo !

5 juillet 2010

Ce week-end avait lieu au circuit Paul Ricard (Var) la quatrième manche du championnat du monde FIA GT 1 et en piste on avait le plaisir de retrouver Aston Martin, Corvette, Ford, Lamborghini, Maserati, Nissan mais aussi Audi, BMW, Ferrari, Porsche dans les autres catégories.

Pour ma part, c’est avec Nismo que j’ai pu suivre ce weekend de course et plus précisément avec les teams “Sumo Power GT ” et “Swiss racing team” qui se chargent de faire courir la Nissan GT-R dans sa configuration GT1. Si cette dernière ressemble à la GT-R de route, elle n’a rien à voir avec elle dès que l’on ouvre le capot !

Nismo GT1 FIA Ricard 5

En effet, le V6 Biturbo et les 4 roues motrices de la voiture de “tous les jours” ont laissé leur place à un V8 de  5 552 cm3 (nom de code VK56DE) qui développe 600 chevaux (le maximum autorisé par le règlement) transmis au sol par les seules roues arrières. Le poids est de 1230 kg avec 20 kilos de lest afin de respecter le minimum de 1 250 kg imposé par la FIA. On est loin des 1 850 kilos de départ !

Les écuries soutenues par Nismo engagent deux voitures chacune au mains de pilotes connus comme Peter Dumbreck ou encore un Karl Wendlinger qui fut pilote de Formule 1 entre 1992 et 1995 pour Sauber. Il nous ont accordé un peu de leur temps et expliquer que “la voiture est nouvelle et qu’ils se retrouvent face à Aston Martin, Maserati etc qui ont une plus grande expérience du championnat et qu’il leur faudra un peu de temps pour trouver les bons réglages.”

En réalité, il ne devrait pas leur falloir beaucoup de temps car les GT-R ont toujours été dans le coup tout au long du weekend !  Hughes / Campbell-Walteront ont fini troisième de la course qualificative. Mais c’est surtout la deuxième course qui a permis à la GT-R de course de signer son meilleur résultat. Je vous propose de suivre cela en image…

La course :

Michael Krumm (N°23) a pris le départ de la course à la 9ème place et réussi à remonter à la troisième place avant de céder le volant à Peter Dumbreck. les pilotes de la Nissan GT-R N°23 avaient fait le pari d’économiser leur pneus pour la course du dimanche et cela leur a servi, car ils terminent second (9ème sur la grille de départ).  Grâce à ce bon résultat, Le team “Sumo Power GT” de pointe à la seconde place du championnat après 4 course, le tout sous les yeux de M. Shoichi Miyatani, président de Nismothe President of Nismo qui était présent au Paul Ricard.

De son coté, Warren Hughes, parti troisième sur la N°22 était second avant de recevoir un “drive through” (passage à travers les stand) pour avoir être passé en dehors de la piste et en avoir retiré un avantage. Cela l’a rétrogradé loin au classement (18ème) avant de laisser le volant à Campbell-Walter qui alors entamé une remontée courageuse pour finir 8ème !

Pour le “Swiss Racing Team“, le résultat est un peu plus mitigé. Karl Wendlinger, avec des pneus usés, n’a pas pu faire mieux que 15ème après être parti 21ème sur la grille.  Seiji Ara a eu des problèmes de boite : “J’ai perdu le quatrième rapport… et j’ai alors perdu de nombreuses places…et il était plus prudent d’abandonner avant de provoquer plus de dommages à la boîte”.

[flickrset id="72157624425431430" thumbnail="small" overlay="true" size="original"]

Dumbreck

Partager cet article...

Continuez votre lecture...

Laisser un commentaire